Pour Neil Harbisson, toutes les fleurs sont grises et le monde entier est en noir et blanc. Le jeune homme de 35 ans souffre d’achromatopsie, c’est-à-dire une cécité totale aux couleurs. En revanche, il possède une autre faculté: il entend les couleurs. Cela est possible grâce à son Eyeborg développé conjointement avec Adam Montandon, un pionnier de la cybernétique, en 2003. Et Neil Harbisson a encore une autre faculté: il sait très bien divertir.

L’antenne implantée dans son crâne transpose les couleurs en sons. Il voit même des couleurs que celui qui voit «normalement» ne perçoit pas, telles que l’infrarouge et l’ultraviolet.

Les keynotes de Neil Harbisson sont aussi fascinantes que divertissantes. La Volvo Art Session se réjouit tout particulièrement d’avoir pour invité ce médiateur entre le présent et le futur.

Neil Harbisson est le premier cyborg officiel

Le fait que le premier cyborg au monde possède un passeport britannique a aussi intéressé la BBC qui a réalisé un reportage captivant sur Neil Harbisson et l’avenir des biotechnologies. Ce n’est pas toujours facile d’être un cyborg, notamment lorsque les gens ne comprennent pas de quoi il s’agit: l’artiste d’avant-garde en sait quelque chose.